Un SEL, qu’est-ce que c’est ?

Un Système d’échanges Local.
C’est à dire ? Ça nous permet de faire des échanges de biens ou de services différés dans le temps.
Comment ça ? Je ne suis pas redevable d’un bien ou d’un service directement auprès de la personne avec qui j’ai fait un premier « échange ».
Pourquoi ?
Si j’ai reçu quelque chose (objet, coup de main…), j’ai donné en contrepartie des « bérouettes » si j’ai proposé, prêté, offert un service, quelque chose dont je n’avais plus besoin, j’ai reçu des « bérouettes » en échange.

Les bérouettes, c’est quoi ?
Une valeur fictive : chaque adhérent dispose d’un « compte bérouettes » en échanges des biens reçus ou offerts.
Je ne suis redevable de rien, je suis quitte, après chaque échange, puisqu’une valeur a été donné à l’échange, permettant ainsi de faire de nouveaux échanges avec d’autres adhérents, et ainsi, de différer les échanges à d’autres moments avec d’autres personnes…
Quand on dit « quitte » c’est vite dit : faisant partie d’une association, on se doit de la faire vivre, et, donc, dans le cadre du SEL, de multiplier les échanges. Cela se fait à l’aide des feuilles d’échange, des listes d’échanges demandés ou proposés, des divers marchés et rencontres ,où on échange de la convivialité afin de répondre aussi à l’objectif !

En résumé :
J’ai besoin d’un coup de main, je propose des bérouettes en échange (valeur fixée en accord avec le partenaire de l’échange). Je me débarrasse de ma vieille cafetière ou prête des outils de bricolage : je reçois des bérouettes. Ces bérouettes données et reçues permettent ainsi d’autres échanges.

Petites brèves…
N’omettez pas de bien remplir vos feuilles d’échanges, surtout inscrivez les numéros des adhérents avec qui vous échangez.

« SEL de Bourges » est un Système d’Echange Local.
C’est une association de type loi 1901 créée le 24/10/1996.
Son unité d’échange est la « bérouette »

Les adhérents ne sont que des personnes physiques. Toutefois, s’ils sont dirigeants d’une entreprise, ils peuvent, s’ils le souhaitent, proposer et utiliser les biens de leur entreprise. En échange du paiement de leur cotisation, le bureau de l’association envoie régulièrement aux adhérents, le bulletin des échanges.

Ce périodique comportera :

  • toutes les propositions (offres et demandes) de chacun des membres,
  • des informations sur la vie associative du SEL de Bourges,
  • des mots d’humeur des adhérents qui voudront bien s’exprimer.

Sera annexé à ce bulletin des échanges, le carnet d’adresses des adhérents à jour de leur cotisation.

Comment adhérer ?
Si vous souhaitez adhérer au SEL de Bourges, dans un premier temps, écrivez-nous, téléphonez-nous aux n° suivants : Philippe 0248647317  ou Francis   0248265257 . Une personne du bureau de l’association peut vous rencontrer et répondre à toutes vos questions. Ensuite, vous pourrez payer votre cotisation de 8 € par an. Il est bien évident que si vous avez une quelconque difficulté, il est toujours possible de s’arranger. Parlez-en à un membre du C.A.

Informations :

  1. Est considéré comme échange, un coup de main ponctuel, bénévole, non répétitif, de faible importance et de courte durée.
  2. Le SEL de Bourges n’est en aucun cas responsable de la qualité des échanges, de leur mise en œuvre et de leurs conséquences.
  3. Les intéressés doivent vérifier auprès de leur assurance personnelle leur couverture en responsabilité civile.

En effet, dans le cadre des échanges au sein d’un S.E.L., la responsabilité de chacun est engagée. Pour les personnes retraitées, sans emploi, indemnisées ou non, l’association va vérifier auprès des autorités compétentes les limites imposées par la législation. Pour le moment, nous sommes certains qu’en ce qui concerne les ASSEDIC, un chômeur indemnisé peut être poursuivi s’il est occupé, même bénévolement, plus de 58 heures par mois.

En savoir un peu plus : Pour avoir d’autres informations sur les SEL et obtenir l’annuaire national des SEL, vous pouvez vous rendre sur le site Sel’idaire en cliquant ici.

Les commentaires sont fermés.